Le Projet

L'expédition

L’objectif de « The Manneken Trip » est de traverser les Amériques du Nord au Sud. Le challenge consistant à changer régulièrement de moyen de transport sans jamais utiliser de véhicule motorisé ou de fuel. Le voyage débutera dans le Nord du Canada et se terminera dans le Sud de l’Argentine en pratiquant : le ski de randonnée nordique et le snowkite, le kayak, l’équitation, la voile, le vélo et la marche.

1. Le grand Nord

The Manneken Trip commencera à Kugaaruk (Nunavut), un village de 1,000 habitants dans l’Arctique, au Nord du Canada. L’objectif sera de rallier Winnipeg en ski de randonnée nordique et en snowkite, environ 2,500 km à travers la toundra, la Baie d’Hudson, les forêts boréales et le lac Winnipeg. Paysages blanc, froid polaires, ours et… beaucoup de rien ! Le grand Nord n’est pas mythique pour rien, les conditions y sont extrêmes et laissent peu de place aux erreurs. Partir dans des conditions polaires, c’est avoir la certitude de revenir un peu plus humble. C’est sans aucun doute une des étapes les plus difficiles du Manneken Trip.

2. Le fleuve Mississippi

La suite du voyage se fera sur l’eau, avec la descente du Mississippi. Cela représente 3780 km de kayak du lac Itasca (à 380 km au sud de Winnipeg), jusqu’à son delta à la Nouvelles Orléans. La descente du Mississippi prend généralement entre deux et trois mois. Bien qu’interminable, le fleuve est d’une difficulté abordable mais comporte tout de même des tronçons déboussolant de 13 km de large. Comme sa source et son delta sont séparés par 2000 km de latitude, le Mississippi offre une variation de milieux impressionnant : de la région des grands lacs au bayou de la Louisiane.

3. La mer des Caraïbes

Après avoir relié la Nouvelles Orléans au Belize en vélo l’aventure prendra le grand large. Le Manneken Trip se mettra en quête d’un voilier afin de traverser la mer des Caraïbes en solitaire. Une opportunité unique d’être capitaine et de découvrir la vie en mer. La traversée se fera en navigation côtière à destination de Georgetown et de la Guyane Britannique.

4. La jungle amazonienne

L’Amazonie est sans aucun doute l’antipode du Grand Nord : l’enfer vert versus l’enfer blanc. Je les redoute et les craint comme ils m’attirent. L’Amazonie sera traversée en deux étapes après avoir rejoint Boa Vista en vélo depuis la Guyane. La traverser se fera en deux étapes. La première partie consiste à descendre la rivière Banco suivi du Rio Negro jusque Manaus. La deuxième consiste à remonter la rivière Purus, affluant de l’Amazone, en direction du Pérou. Si la première partie s’effectuera entièrement en pirogue, la deuxième sera un mélange de marche et de navigation en pirogue ou en pack raft.

5. L’Argentine à cheval  

L’équitation est l’opportunité de créer un lien fort avec un animal, qui devient dans ce cas un partenaire de voyage. L’argentine se prêtera parfaitement à une telle expérience. L’aventure sera fortement dépendante du choix des chevaux dans la région de San Miguel de Tucuman. Une foi l’équipe constituée, la caravane se dirigera le long des Andes et de la « route 40 » en direction de Perito Moreno.

6. La Patagonie à pied

La fin du voyage se déroulera principalement à pied, le long des parcs nationaux de la Patagonie. Les rumeurs racontent qu’une ascension pourrait s’y dérouler… Les montagnes étant jusqu’alors absentes du voyage, ce sera l’occasion de se permettre de derniers détours avant de conclure l’aventure. La Patagonie c’est également un retour vers le froid. Une manière de boucler la boucle, d’un Océan polaire à l’autre.

En résumé, the Manneken Trip est une expédition estimée à 30 mois, totalisant environ 35.000 km à travers 16 pays, combinant au moins 6 sports différents dans des conditions variées et extrêmes. The Manneken Trip est la première traversée non-motorisée des Amériques utilisant autant de pratiques sportives.

Arnaud Maldague

Arnaud Maldague

Né à Bruxelles (Belgique) j’ai 28 ans et suis passionné par la réalisation de challenges. Diplômé de sciences-économiques en 2015, j’ai alors décidé de me dédier à deux passions complémentaires: découvrir le monde et accomplir des voyages humains et sportifs. “The Manneken Trip” sera l’un de ces accomplissements. Par le passé, j’ai voyagé durant 9 mois à vélo, dont 3 mois en solo, de Bruxelles (Belgique) à Perth (Australie) de 2011 à 2012. Cela m’a permis de rouler 13.000 km à travers 16 pays en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et en Océanie. Le récit et les photos du trajet de Bruxelles à Bangkok (5 mois) en compagnie de mon ami Sébastien peuvent être consultées en suivant ce lien. A mon retour en Belgique, afin d’obtenir mon diplôme, j’ai entretenu une certitude qui m’a toujours accompagnée depuis : je repartirai à l’aventure… « The Manneken Trip » est le résultat d’années de réflexion, combinant ma soif de découvertes et de challenges mais aussi un profond désir de promouvoir l’éthique et les actions socio-environnementales.

Cycling in Laos 2011-2012

Prémices d’aventures

Pour autant que je m’en souvienne, le sport a toujours fait partie de ma vie. J’ai commencé le judo à seulement 6 ans ce qui a eu un énorme impact sur mon éducation. Cela m’a appris le respect, l’effort physique, l’humilité et bien d’autres valeurs. J’ai décidé de diminuer la compétition suite à des blessures, après avoir atteint la compétition nationale Belge en 2004 et 2005. Ceci-étant le judo est toujours une école de vie et une passion aujourd’hui, mon grade est actuellement ceinture noire 2ème Dan.

Black Belt 2th Dan

De plus, j’ai toujours combiné le judo avec d’autres sport, me découvrant des passions variées et apprenant des techniques complémentaires. En effet, mon père nous a initiés à l’escalade, mon frère et moi, dès notre plus jeune âge et plus tard à l’alpinisme, à seulement 11 ans. Ces sports, ainsi que le scoutisme que j’ai pratiqué pendant 18 ans, m’ont permis de découvrir le monde extérieur, la nature et l’inconnu. C’est ce même appel de la nature qui m’a amené, à 21 ans, à décider de voyager en vélo. La découverte du monde par le sport a été une combinaison parfaite, mais le voyage en vélo à ses limites. J’ai commencé à m’interroger : Et si je sortais des sentiers battus ? Pourquoi ne pas voyager là où il n’y a pas de sentier du tout ? Comment est-ce de voyager sur l’eau ? Comment est-ce de se lier avec un animal qui devient alors un partenaire de voyage ? Aujourd’hui, je ressens l’appel de la nature, qui a conduit et façonné ce projet: une occasion unique de découvrir de nouvelles pratiques, passions et compétences.

Discovering alpinism

Aspirations personnelles

Mon éducation et expériences personnelles m’ont rendu sensible à l’environnement ainsi qu’aux inégalités et disparités de la vie. Ce projet non motorisé est l’occasion d’apporter un changement en combinant ma passion pour l’exploration avec les valeurs de la préservation de l’environnement et de la responsabilité sociale des entreprises. C’est pourquoi je vais promouvoir, à travers « The Manneken Trip », des initiatives socio-environnementales tout au long de l’expédition.

Philippines Jungle

Le projet environnemental


Le Manneken Trip se terminera vers 2020, ce qui correspond à la date butoir pour l’atteinte des premiers objectifs des accords de Paris pour le climat (avant nouvelle révision). Pour cette raison, je veux promouvoir les initiatives vertes et écologiques à travers le continent américain à différents niveaux : humain, économique, scientifique, etc. Je veux démontrer que chaque jour des hommes déterminés sortent de leur zone de confort afin de changer le monde, que chacun d’entre nous peut le faire ! Je suis profondément convaincu que nous pouvons nous attaquer aux problèmes dus au réchauffement climatique si nous y mettons la même énergie que pour ce type d’expédition. Il nous faut juste changer notre routine et nous adapter.

Ce projet environnemental est fondamental pour l’expédition et s’intègre totalement dans sa logique. Le Manneken Trip est un projet centré sur la nature, une tentative d’adaptation aux divers milieux tel un caméléon. J’espère évidemment démontrer que tout est possible avec la bonne dose d’effort mais ce projet environnemental sera avant tout l’occasion de présenter d’autres personnes et initiatives. Le but sera d’exposer d’autres expériences vertes ou durables en cours à travers les Amériques. Cela ajoutera une nouvelle dimension au Manneken Trip en incluant des citoyens internationaux travaillant chacun à leurs manières pour un but commun : notre planète.

Voici quelques exemples-types qui feront l’objet de mini-interviews ou de publi-reportages :

  • Permafrost climate change research
  • Hydroponic & eco-friendly greenhouse
  • Technologies vertes
  • Recycle-Art par des organisations de jeunesse
  • Économie locale coopérative
  • Maisons écologiques
  • Entreprises de recyclage de déchets
  • Entreprises utilisant des déchets comme intrants ou comme produit à manufacturer
  • Initiatives de préservation de la faune et de la flore
  • Fermes de permaculture
  • Préservation de l’eau
 
De façon plus fréquente, il s’agira également de promouvoir les actions environnementales et originales de citoyens rencontrés au fil de l’expédition via des petits récits. Ces actions citoyennes peuvent prendre des formes variées tels que le recyclage, la réutilisation originale d’objets, un mode de vie éco-friendly, des initiatives communautaires, etc.